reviser dernière minute

Comment réviser à la dernière minute

Les examens approchent et il vous reste beaucoup de cours à apprendre ? Vous vous demandez s’il vaut mieux dormir ou réviser ? Encore, vous allez réviser au dernier moment.

C’est tout, c’est fait. Le temps est perdu. Inutile de culpabiliser et de pleurer dans votre lit en écoutant une musique triste. Cette fois-ci, vous allez réviser à la dernière minute, mais vous le ferez bien.
Maintenant, comme il vous reste quelques jours, c’est le moment de s’y mettre.

Travaillez intelligemment

Vous n’avez plus beaucoup de temps et vous le savez. Le plus important désormais sera de travailler beaucoup, certes, mais surtout intelligemment. J’insiste bien sur le “intelligemment” .

Connaître le type de questions posées

Est-ce que vous allez devoir répondre à des QCM? À une question rédactionnelle? Reproduire un schéma? À des questions générales, ou plus précises?
Généralement, les 2 formes les plus présentes sont les QCM et les “questions classiques”.

Il est nécessaire de savoir comment on va vous interroger. Ça dirigera votre méthode pour aborder les cours:

  • Dans le cas des QCM : devant votre copie, vous devrez différencier le vrai du faux. Vous devez extraire une certaine logique dans vos cours et bien les comprendre. Pas la peine d’accentuer l’apprentissage par coeur.
  • Pour les “questions classiques” : selon moi, plus difficile que les QCM car il faut se rappeler entièrement de la partie de cours concernée. Dans ce cas, apprenez les points importants des cours, ceux qui sont les plus susceptibles de tomber.

Pour connaître la forme de la question qui vous attend, n’hésitez pas à demander à votre prof, à regarder les annales ou à demander à d’autres étudiants.

question etudiant

Allez à l’essentiel

Vous allez cibler les éléments importants de votre cours :

  • Apprenez le plan : vous créerez une structure du cours dans votre cerveau pour mieux situer vos connaissances (même pas beaucoup).
  • Apprenez les définitions, les éléments en gras, soulignés… : ce sont des éléments sur lesquels le prof a insisté (et c’est pas pour rien).
  • Essayez de comprendre la ligne directrice du cours, sans même connaître les détails, ça vous permettra de vous en sortir.

N’oubliez pas non plus que vos profs sont des humains. Si vous avez été en cours en étant attentif, vous avez pu repérer les notions que le prof aimait, celles où il passait rapidement… Tous ces indices sont des guides pour votre apprentissage.

Travaillez les plus gros coefficients

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir tous les cours avant de commencer à réviser.

Selon l’examen il y a de fortes chances que chacune de vos matières ait un coefficient précis. Vous allez accès votre apprentissage sur les matières à gros coefficient.

Si une de vos matières est coefficient 5 alors qu’une autre est coefficient 1, vous passerez 5 fois plus de temps sur la première.

Ne vous dispersez pas trop, vous n’arriverez de toute façon pas à tout apprendre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   5 bonnes habitudes des étudiants qui réussissent

Travaillez vos points faibles

Avant tout, prenez compte de la notion précédente : les coefficients. Si vous êtes nul (ou très nul) dans une matière coefficient 1, ne perdez pas trop votre temps à combler vos lacunes.
Il sera plus malin d’augmenter votre note d’un point sur un coefficient 5 qu’un coefficient 1.

Si par contre vous avez des difficultés dans une matière importante, tachez de vous perfectionner. Vous n’aurez pas 20 et vous le savez, cependant quelques points en plus peuvent faire la différence. 

Et si tout est un point faible? Je vais vous donner quelques techniques pour apprendre efficacement.

Travaillez vos points forts

Si votre point faible était simplement dû à un manque d’apprentissage, vous pourrez le combler.

Cependant, il arrive que même avec de la pratique, de la technique, et en mettant en place toutes les mesures pour connaître son cours, ça ne passe pas. Ça peut arriver si on n’aime pas le sujet par exemple.
Dans ce cas, ne vous acharnez pas, acceptez que vous ayez des difficultés, et après avoir tout essayé, passez à autre chose.

Même s’il ne vous reste plus beaucoup de temps, travaillez aussi vos points forts. Si vous êtes bon sur une matière, un cours, alors essayez d’être très bon. Cela vous demandera moins d’efforts puisque vous connaissez déjà le sujet et ça pourra équilibrer une matière où vous êtes mauvais.

Faites un planning

Une feuille blanche, une règle et un crayon. C’est tout ce qu’il vous faut.
Faites un tableau avec le nombre de jours qu’il vous reste.

Dressez-y vos habitudes journalières :

  • Heures de réveil et de coucher
  • Sport (si vous en faites…)
  • Les repas
  • Prévoyez un peu de temps pour les imprévus 😉

Le reste, c’est pour les révisions. Je ne vous conseille pas d’établir l’heure précise à laquelle vous ferez tel cours précis. C’est un peu trop contraignant et contre productif. Faites une liste des choses à faire. 

planning etudiant

Ne pas négliger l’entraînement

Quand il faut travailler à la dernière minute, beaucoup d’étudiants négligent l’entraînement. Grave erreur.
Pourtant, on connaît tous cette personne qui a quasiment fait qu’apprendre les questions déjà posées les années précédentes et qui a réussi ses examens.

Même si il ne vous reste plus beaucoup de temps, vous devez vous entraîner.
Vous appréhenderez beaucoup moins le jour J en sachant que vous vous êtes déjà entraîné.

Environ 30% de votre temps de travail sera consacré à l’entraînement.

Concrètement vous allez faire des annales, desquels vous allez dégager des sujets qui reviennent souvent, la précision demandée par le prof sur ses questions, et pleins d’autres indices qui vont vous aider.

Faites des mind maps

Les mind maps, également appelées cartes mentales, vous vous permettre de structurer votre cours :

  • Dégager l’idée principale et y nouer tous ses concepts
  • Comprendre les conséquences et les causes des notions de votre cours
  • Symboliser chaque élément par un petit schéma, un croquis pour mieux le visualiser
  • Regrouper beaucoup d’informations au même endroit

Les mind maps c’est sans modération. Vous pourriez même la faire et la jeter immédiatement à la poubelle une fois terminée qu’elle vous aurait quand même été utile : la réflexion que vous aviez menée pour organiser le cours sur une mind map vous aura déjà été bénéfique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   3 erreurs que tous les étudiants commettent

Essayez de faire des mind maps pour le maximum de cours, et surtout les plus importants. Ainsi, vous pourrez plus tard dans la journée, le soir, le lendemain et avant les examens, revoir votre cours plusieurs fois.

Et les fiches?

Par “fiches” j’entends bien les petits (ou gros) résumés de cours classiques sur les fiches bristols en y mettant les points importants.

Clairement, s’il vous reste quelques jours et que vous n’avez encore rien fait, oubliez les fiches. Passer 3 jours à faire des fiches pour au final ne pas savoir de quoi elles parlent, ça ne vous aidera pas à réussir. Préférez alors des méthodes plus rapides comme les mind maps.

Si vous aviez déjà fait des fiches depuis le début de l’annéebravo. Vous allez pouvoir vous en servir de la même manière que les mind maps : utilisez-les de plus en plus à l’approche des examens jusqu’à ne revoir que ça.

Il est plus efficace de revoir tous les jours pendant 20 minutes un cours que de l’apprendre une seule fois 1h (et l’oublier au bout de 3 jours.)

faire une mind map

Détermination

Maintenant que vous avez la méthode pour travailler, il reste plus qu’à se mettre au travail. Pour cela vous devez être dans un environnement favorable au travail.

Lavez-vous…

Ce n’est pas une mauvaise blague malheureusement. Quand j’étais en PACES, à l’approche des examens, je ne savez plus si je rentrais à la bibliothèque ou dans une salle de sport mal climatisée.

Gardez une bonne hygiène de vie. Croyez-moi, ce n’est pas une douche ou 1h de sport qui vont vous faire échouer.

Au contraire, ça ne peut que vous aider car vous avez besoin d’être en forme pour travailler efficacement.
Si vous faites du sport habituellement, n’arrêtez pas. Si votre sport quotidien vous permet d’être motivé, plus déterminé pour la journée, continuez.

Adaptez simplement selon votre quantité de travail.

Gardez une alimentation saine, ne zappez pas des repas et évitez de trop manger dehors. Évitez aussi l’alcool 🙂

Restez concentré

Si vous voulez maximiser vos chances de réussites, mettez les distractions de côté (jusque vos examens au moins).
Ce n’est plus le moment pour perdre du temps.

En parlant de temps, n’oubliez pas de prendre des pauses. Quand vous sentez que vous êtes fatigué et moins efficace, arrêtez.
Une étude menée par Cyril Couffe, un Docteur en Psychologie cognitive et neuropsychologue montre qu’un groupe prenant une pause après une session de travail perçoit une “très nette différence, non seulement sur les capacités attentionnelles, mais aussi en termes de gain d’énergie et de disponibilité”.

Ça vous permettra de revenir boosté sur vos cours et être encore plus productif.

Évitez les nuits blanches, elles saccagent votre concentration. À quoi bon travailler quelques heures en plus si vous ne retenez rien ? Dormez correctement, minimum 7 à 8h.

Que faire dès maintenant et pour réussir ?

Passez à l’action, et vite.

  1. Cherchez comment vous allez être interrogé :  QCM ? Questions classiques?
  2. Regardez les coefficients, analysez vos points forts et points faibles
  3. Faites un planning des cours que vous allez apprendre, en allant à l’essentiel 
  4. Trouvez des annales, entraînez-vous 
  5. Faites des Mind Maps en travaillant, si vous avez déjà des fiches, relisez-les
  6. Gardez une bonne hygiène de vie, soyez déterminé et concentré !

Bon courage et bonnes révisions !

  •  
  •  
  •  

2 réflexions sur “Comment réviser à la dernière minute”

  1. Merci beaucoup pour ces conseils de dernière minute, je me sens beaucoup plus rassurée ! Dès demain je met tout ça en place en espérant réussir les partiels haut la main ! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À quelle adresse dois-je vous envoyer mon livre "41 astuces pour réussir ses études (sans souffrir)" 🙂

À quelle adresse dois-je vous envoyer mon livre "41 astuces pour réussir ses études (sans souffrir)" ? 🙂